Apprentissage implicite dans le domaine musical

"Perhaps the most compelling argument against the innateness hypothesis is the existence of a plausible learning hypothesis. If schematic expectancies can be easily learned by mere exposure, there is no reason for them to have been wired innately".

Bharucha (1994, p. 231).

Régularités statistiques et/ou Régularités propres au matériau

Les connaissances acquises dans un domaine déterminent la façon dont les événements sont traités et représentés. Sur l'ensemble des expériences réalisées, les réactions des non-musiciens ne différent jamais fortement de celles des musiciens. La simple écoute des piêces musicales occidentales semble ainsi suffir au développement d'une connaissance implicite sophistiquée du système tonal. L'objectif des études est de préciser la nature de ces processus d'acquisition de connaissances dans le domaine sonore.

 

Références bibliographiques

Tillmann, B., Bharucha, J. J., & Bigand, E. (2000). Implicit learning of tonality: A self-organizing approach. Psychological Review, 107(4), 885-913. Détails ›

Bigand, E., Perruchet, P., & Boyer, M. (1998). Implicit learning of an artificial grammar of musical timbres. Current Psychology of Cognition, 17(3), 577-600. Détails ›

Perruchet, P., Bigand, E., & Benoit-Gonin, F. (1997). The emergence of explicit knowledge during the early phase of learning in sequential reaction time tasks. Psychological Research, 60(1-2), 4-13. Détails ›

Bigand, E., & Barrouillet, P. (1996). Processi di classificazione degli stili nei bambini e negli adulti. Quaderni della SIEM, 10, 81-93.