Laurent Grégoire

Post-doctorant

  • +33 (0)3 80 39 57 81
  • +33 (0)3 80 39 57 67
  • Bureau n°209

LEAD
CNRS - Université Bourgogne Franche-Comté - UMR 5022
Pôle AAFE
11 Esplanade Erasme
21000 Dijon

Spécialité

Mon travail de recherche est centré sur l’étude des automatismes cognitifs. Il s’agit plus précisément d’étudier le développement et l’évolution en cours de pratique d’une des propriétés principales du traitement automatique : le caractère obligatoire de la réponse émise (ce qui signifie que l’initiation de la réponse est difficile à refreiner). Schadler et Thissen (1981) ont montré que l’évolution de l’effet Stroop (qui reflète le caractère obligatoire du traitement automatique mis en jeu par la lecture d’un mot) en fonction du niveau de lecture n’était pas linéaire, c’est-à-dire que le temps de réponse moyen pour les stimuli incongruents (e.g., le mot rouge écrit en vert) augmentait en début d’apprentissage de la lecture puis diminuait progressivement avec un surcroît de pratique. Néanmoins, dans cette étude, le niveau de lecture est confondu avec l’âge des participants, ce qui rend les interprétations difficiles. Nous avons donc conçu une situation expérimentale qui nous permette d’étudier l’évolution du caractère obligatoire du traitement automatique en évitant les biais liés à l’âge. Nos résultats mettent en évidence une relation linéaire entre le caractère obligatoire et le niveau de pratique du traitement interférent dans une tâche de type Stroop, ce qui va à l'encontre des données obtenues par Schadler et Thissen (1981). Nous avons également montré que le pattern d'interférence observé dans une situation de type Stroop dépend de la force relative des deux traitements en compétition. Actuellement, je réalise des travaux sur la relation émotion/cognition en parallèle de ceux menés sur les automatismes.

 

Curriculum Vitae

Laurent GREGOIRE

 

Laboratoire d'Etude de l'Apprentissage et du Développement

CNRS-UMR 5022

laurent.gregoire@u-bourgogne.fr

 

 

FORMATION

 

 

 

 

Depuis 09/14      Post-doctorat à l'Université du Québec à Trois-Rivières (Canada)


                               Effet des émotions sur la cognition  

                               Sous la direction de la professeure Isabelle Blanchette

 

2009 - 2013         Doctorat de psychologie cognitive

                               Université de Bourgogne

  

                               Etude de l'émergence et de l’évolution de l'automaticité

   

2008 - 2009         MASTER 2 recherche de psychologie cognitive (mention bien)

                               Université de Bourgogne

 

                               Mémoire sur le conditionnement pavlovien (mention très bien)

  

2007 - 2008         MASTER 1 de psychologie cognitive (mention bien)

                               Université de Bourgogne 

  

                               Mémoire sur les automatismes cognitifs (mention très bien)

  

2005 - 2006         LICENCE de psychologie (mention bien)

                               Université de Bourgogne

  

 

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES ET COMPETENCES

 

 


   

Nov 2009 à          Ingénieur d'études pour le CNRS au Laboratoire d'Etude de l'Apprentissage 

Août 2014           et du Développement (LEAD)

                               Université de Bourgogne

  

Depuis 2010        Enseignements dispensés à l’Université de Bourgogne:


- TD de psychologie cognitive, Licence 1 de psychologie (80 heures)

 

- TD de méthodologie expérimentale, Licence 2 de psychologie (200 heures)


- TD de statistiques, Licence 3 de psychologie (50 heures) 


- Cours integrés de statistiques, Licence 3 de psychologie (80 heures)


- Cours magistraux en psychologie cognitive, Master 1 (36 heures)

         

2006 à 2010       Enseignant en mathématiques pour Acadomia

                              Ecoles primaires et secondaires 

 

Oct 2006 à          Tutorat de psychologie à l’Université de Bourgogne

Mai 2009

  

Logiciels              Pack Office, Statistica, SPSS, Psyscope, Matlab

 

 

Thèmes de recherche

Automatismes cognitifs

Autres intérêts:

- Conditionnement

- Emotion

- Psychologie évolutionniste

Publications

  • Grégoire, L., Perruchet, P., Poulin-Charronnat, B. (2015). How Does Stroop Interference Change With Practice? A Reappraisal From the Musical Stroop Paradigm. Journal of Experimental Psychology: Learning, Memory, and Cognition, 41(2), 417-425. Détails ›
  • Grégoire, L., Perruchet, P., Poulin-Charronnat, B. (2014). Is the Musical Stroop Effect able to keep its promises? A Reply to Akiva-Kabiri and Henik (2014), Gast (2014), Moeller and Frings (2014), and Zakay (2014). Experimental Psychology, 61(1), 80-83. Détails ›
  • Grégoire, L., Perruchet, P., Poulin-Charronnat, B. (2014). About the unidirectionality of interference: Insight from the musical Stroop effect. The Quarterly Journal of Experimental Psychology, 67(11), 2071-2089. Détails ›
  • Grégoire, L., Perruchet, P., Poulin-Charronnat, B. (2013). The Musical Stroop Effect: Opening a New Avenue to Research on Automatisms. Experimental Psychology, 60(4), 269-278. Détails ›

En savoir plus

  • Annonce étude ex-musiciens

    Ex-musiciens : que reste-t-il de vos amours ? Que reste-t-il d’apprentissages antérieurs après de longues années sans pratique? C’est ce qu’essaient [...]